Société pour la Sauvegarde du Patrimoine de Pointe-Claire

Accueil | À propos de nous | Pointe-Claire | Projets | Réalisations | Photos
Activités | Votre implication | Revue de presse | Communications | Nous contacter | Liens intéressants


Pointe-Claire

Historique de la 1ère église

Plan de la première église par Jean Maillou - Cliquez pour agrandir
Plan d'une église du type de celle de Pointe-Claire
par Jean Maillou, vers 1715, Musée de la Civilisation
Fonds d'archives du Séminaire de Québec


   
Il faut attendre 1713 pour que naisse la paroisse qui s'appelait alors Saint-François-de-Sales (Pointe-Claire). Le découpage territorial résultait alors d'une division des paroisses de Lachine et Sainte-Anne-du-bout-de-l'île. À cette date considère-t-on que le nombre de colons justifie l'édification d'une église afin d'y célébrer les multiples cultes et de veiller à leur encadrement.

Il appert que de 1699 à 1713, aucune autorité religieuse n'était établie en permanence à Pointe-Claire. En fait, les curés provenaient de Lachine et de Saint-Louis-du-bout-de-l'île. Parmi ceux-ci, René-Charles de Breslay demeure le plus important. Tant et aussi longtemps qu'il n'y avait pas d'église bâtie selon les règles, Pointe-Claire ne pouvait compter sur la présence d'un curé en résidence permanente. En 1713 la paroisse est érigée et le 17 octobre est inaugurée la « première » église. Attribuée à l'ingénieur militaire français Josué Dubois Boisbertelot de Beaucours, bâtie en pierre et s'étendant sur 30 pieds (9,90 m) de largeur par 60 pieds (19,80 m) de profondeur, cette première église est officiellement baptisée Saint-François-de-Sales. Or, elle conserve ce nom seulement six mois! En effet, à partir du 1er mai de l'année suivante, elle apparaît sous le nom de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire. Elle était située en partie sous l'actuelle église, la quatrième. Toute la vie spirituelle du village pouvait alors s'articuler autour de la paroisse. Bien plus encore qu'une simple dénomination, la paroisse servait de cadre social, économique et politique. Elle était le point de référence des colons et servait de puissant facteur d'identification contribuant ainsi à forger un sentiment d'appartenance. Avec la venue des Sťurs de la Congrégation de Notre-Dame et leur couvent, l'église catholique possédait les instruments pour consolider son pouvoir et maintenir ses prérogatives dans la nouvelle paroisse.

La deuxième église | La troisième église | La quatrième église | Une architecture monumentale | Page principale