Société pour la Sauvegarde du Patrimoine de Pointe-Claire

Accueil | À propos de nous | Pointe-Claire | Projets | Réalisations | Photos
Activités | Votre implication | Revue de presse | Communications | Nous contacter | Liens intéressants


Pointe-Claire

Historique de la 4e église

La quatrième église
La quatrième église
Photo : 1885
Source : Désiré Girouard, Lake St. Louis Old and New, 1893

   
Atterrés, les paroissiens se retroussent néanmoins les manches et une nouvelle église, la quatrième celle-là, sera construite au même endroit. Les fonds seront puisés à même la prime d'assurance. Le plan architectural correspond en tout point à celui élaboré par Victor Bourgeau pour la troisième église. Plus de temps à perdre : le chantier de cette dernière est complété en 1883 !

Contexte dans l'histoire de l'architecture québécoise

L'architecture de l'église de Pointe-Claire résume en quelque sorte une des époques les plus florissante de l'histoire de l'architecture montréalaise et consacre l'œuvre de l'un des plus grands architectes québécois de l'époque, Victor Bourgeau. Le projet initié en 1858 et mis en chantier dix ans plus tard (1868) à Pointe-Claire met en valeur l'un des styles architecturaux les plus utilisés tant du côté francophone qu'anglophone.

La construction de l'église Notre-Dame de Montréal (1824-1829) par l'architecte James O'Donnell introduit le style néo-gothique, un nouveau style dans le paysage architectural montréalais et qui prend ses origines en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. La construction de l'église St-Patrick, de 1843 à 1847, confirme cette nouvelle tendance qui délaisse le classicisme d'alors.

Victor Bourgeau est très tôt mis en contact avec cette nouvelle tendance; il fait son apprentissage à l'église Notre-Dame en 1844 puis à celle de Saint-Patrick sous la supervision de l'architecte Pierre-Louis Morin, Il entreprend une des ses premières œuvres néo-gothiques avec l'église Saint-Pierre-apôtre (1851-1853). Au moment où il reçoit l'invitation de la fabrique de Pointe-Claire il est à élaborer les plans de l'église Saint-Joseph (1861-1862) de Montréal, eux aussi de facture néo-gothique.

Le projet qu'il élabore pour Pointe-Claire lui permet d'explorer davantage les possibilités de ce style. Par la suite l'église de Pointe-Claire servira de modèle pour celle du village des Cèdres en 1881.


La première église | La deuxième église | La troisième église | Une architecture monumentale | Page principale